Ce projet à long terme peut être profitable à l’organisation. Je vous livre les phases nécessaires à sa réalisation.

Les apports de la transition énergétique

La transition énergétique revient à optimiser la performance et l’impact énergétiques. Hormis le changement au niveau des énergies utiles à l’activité, il faut respecter d’autres éléments majeurs.

Ainsi, il faut opérer la réduction de la facture énergétique. Il faut procurer une image séduisante aux clients, aux fournisseurs et aux collaborateurs.

Il faut anticiper les obligations en termes d’efficacité énergétique. Cela passe par les bâtiments, l’outil de production ainsi que les flottes de véhicules.

Par ailleurs, il faut miser sur la création d’opportunités business comme les marchés commerciaux, l’usage pondéré des excédents énergétiques, entre autres.

L’état des lieux des pratiques

Le fait de désigner un référent énergie permet de bien encadrer les étapes liées au changement. Il s’agit de faire réaliser un audit énergétique de l’activité pour obtenir un panorama d’ensemble de l’entreprise.

Le référent énergie fait partie d’un bureau d’études ou un bureau de certification. Après la définition des objectifs et du périmètre de l’audit, il faut quantifier les consommations et usages énergétiques au cours de la structure.

Il faut déterminer les pistes d’amélioration pour la réduction de la consommation énergétique. L’évaluation des retombées économiques ou en matière d’’image ne doit pas être négligée.

Il faut hiérarchiser les actions afin de bien cerner les mesures à court, moyen ou long terme.

Les aides disponibles

Mis à part les aides régionales, il faut connaître les dispositifs nationaux. Il convient de retenir le crédit d’impôt pour les investissements de rénovation de bâtiments.

Il faut inclure le financement des diagnostics de transition écologique pour les artisans, les commerçants et les indépendants. Il faut compter sur l’aide aux investissements pour l’usage d’hydrogène.

Les PME peuvent prétendre au tremplin pour la transition écologique. L’activité industrielle est concernée par l’aide en faveur de la décarbonation.

Les subventions touchent l’amélioration du rendement énergétique et de réduction des gaz à effet de serre. L’Ademe est l’organisme phare pour l’accompagnement de la rénovation énergétique.

Cette agence fournit des conseils utiles et pratiques pour la mise en place d’une transition énergétique adaptée aux entreprises.

Les autres étapes essentielles

Il faut élaborer une stratégie selon les moyens, les aides possibles ainsi que les enjeux et les objectifs. Il faut intégrer plusieurs axes d’amélioration à la stratégie.

En outre, il faut parvenir à mobiliser les collaborateurs, à opter pour des partenaires et des acteurs ayant la même vision. Découvrez d’autres sujets ici.   

Crédit Photo : alliancedesenergies.fr & lenergeek.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.