Je vous propose d’en savoir plus sur l’exploit technologique de la jeune pousse bretonne. Unseelabs. Elle projette de faire mieux que son concurrent américain sur le secteur des satellites.

Les projets concrets d’unseelabs

Vers la mi-novembre 2020, la pépite rennaise va envoyer deux satellites dédiés à la surveillance maritime. La start-up a déjà fait sensation en août 2019 avec la mise en orbite d’un nano-satellite à travers BRO-1 ou Breizh Recon Orbite 1.

Ces nouveaux satellites vont porter les noms de BRO-2 et BRO-3. Le décollage va avoir lieu sur la péninsule de Mahia en Nouvelle-Zélande

Le lanceur Electron de Rocket Lab est sollicité. Rocket Lab est le spécialiste américain néo-zélandais d’origine qui œuvre dans les micro-lanceurs. Ces deux satellites vont permettre une collecte de données beaucoup plus importante.

De plus, les zones d’intérêt des clients d’Unseelabs vont connaître davantage de passage.

Plus de détails sur Unseelabs

Créé en 2015, Unseelabs est consacré à la géo-localisation de navires. Elle fait appel à la mesure du rayonnement radiofréquences.

En fait, cette technologie autorise la localisation des navires qui coupent sciemment les balises AIS ou Automatic Identification System. Cela permet notamment d’optimiser la lutte contre la pêche illégale, la piraterie et le narcotrafic.

Unseelabs est une création de Jonathan Galic et son frère Clément. Jonathan a travaillé dans la branche satellites militaires d’Airbus Defences & Space.

Clément a travaillé chez Atos et Capgemini.

Les projets d’avenir d’inseelabs

Unseelabs espère lancer 6 satellites en sus l’année 2021, 6 autres modèles en 2022 et parvenir à 25 satellites d’ici 2025. Hormis Rocket Lab, Unseelabs compte sur Arianespace pour quelques tirs.

Actuellement, les négociations sont en cours.

Le modèle technologique d’Unseelabs

En fait, la jeune pousse repose sur la technologie de ROEM ou Renseignement d’Origine Electromagnétique. Il s’agit d’un développement en interne et exclusif.

Le concurrent americain HawkEye 360 nécessite un cluster de 3 satellites pour la géo-localisation d’un navire. Avec Unseelabs, un seul satellite est requis avec une haute précision de géo-localisation.

Si la charge utile des satellites est fabriquée et développée à Rennes, les satellites sont acquis au groupe danois Gomspace, un spécialiste mondial.

Les clients d’Unseelabs

Il s’agit des marines nationales, des ministères de la pêche, des garde-côtes. Il faut inclure les armateurs, les assureurs.

Les autres marques d’intérêt de la jeune pousse incluent l’Amérique du Nord et l’Asie. Unseelabs espère multiplier par 20 son chiffre d’affaires de plusieurs millions d’euros à l’aube de l’année 2025.

Retrouvez d’autres actus ici.  

Crédit Photo : twitter.com & ouest-france.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *