La création d’une entreprise est un ensemble de démarches qui exige une grande implication personnelle, une importante disponibilité, en plus de connaissances spécifiques en gestion d’entreprise et dans les domaines de la fiscalité, des stratégies commerciales et marketing, de la comptabilité, du marché commercial. La procédure se fait en différentes étapes clés, dont :

La consolidation du projet

Avant d’entamer les procédures concrètes, il s’avère indispensable de s’assurer de la pertinence du projet. Pour ce faire, le future entrepreneur doit prendre le temps d’analyser le concept, le projet, l’idée commerciale pour l’affiner, le peaufiner, le parfaire. Il doit évaluer ses compétences. Le concept, le projet et les activités doivent être en adéquation parfaite avec ses qualifications personnelles et professionnelles.

Par ailleurs, la réalisation d’une étude de marché (identification et évaluation de la cible, de la clientèle et de la concurrence) est nécessaire pour mesurer les performances, la rentabilité et la pérennité du projet. Cette étape est aussi essentielle pour définir les stratégies commerciales, marketing, les techniques de prix, de qualité à mettre en œuvre pour optimiser les résultats.

Le projet se consolide concrètement avec le Business Plan. Ce document constitue le support de présentation du projet sur tous les points : stratégies, finances, administration, structure administrative et juridique. Le support guide le porteur de projet pour le lancement et tout au long de l’évolution de son entreprise. Le Business Plan est notamment indispensable pour la recherche du financement, qui constitue la dernière étape pour préparer la création proprement dite de l’entreprise.

La réalisation des formalités administratives et juridiques

Une fois les fonds disponibles, il est temps de mener les procédures administratives et juridiques requises en vue de créer légalement l’entreprise.

Cette phase regroupe plusieurs démarches importantes, à savoir :

  • le choix du statut juridique : le statut juridique de l’entreprise détermine le fonctionnement, la fiscalité et l’ensemble de la gestion de la structure. Les procédures à suivre dépendent du statut choisi,
  • l’enregistrement et l’immatriculation de la société auprès des organismes compétents. : dépôt du capital à la banque, soumission du dossier en vue d’obtenir le KBIS, le code APE, le numéro SIRET et/ou le numéro de TVA selon le type de structure,

Le lancement des activités professionnelles

L’entreprise est créée. Le local, le matériel et tous les équipements sont prêts. Le nouvel entrepreneur doit s’atteler au fonctionnement de la structure. Il doit, alors, se charger de l’administration : recrutement, prospection, communication et marketing, comptabilité. Ces tâches exigent des compétences spécifiques en gestion d’entreprise.

La création d’une entreprise est une démarche complexe et importante, nécessitant un maximum de disposition personnelle, en plus de qualifications spécifiques dans différents domaines. Les porteurs de projet peuvent bénéficier d’un soutien pour la création d’entreprise à travers des dispositifs comme le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise) et l’ACRE (Aide à la création ou à la reprise d’une Entreprise). Suivre uneformation pour créer son entreprise dispensée par des experts permet d’optimiser les compétences et les aptitudes personnelles. La formation auto entrepreneur permet au porteur de projet de développer tous les atouts nécessaires pour réussir le lancement de son activité professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.