Cela revient à être accueillant familial ou de fonder une maison de retraite à part entière. Je vous livre les opportunités à ce sujet.

Les options disponibles

Pour l’accueil familial, il convient d’opter pour une maison de retraite de type familial. Pour créer une maison de retraite de manière pro, il faut choisir entre l’Ehpad, la résidence en autonomie ou une résidence services.

Le cas de l’accueillant familial

Cela revient à l’héberger à son domicile des personnes de 60 ans et plus ou un public de personnes handicapées ainsi que des patients en convalescence. L’accueil familial peut être de jour, de nuit ou permanent.

L’accueil est limité à 3 personnes en simultané. Huit contrats d’accueils sont possibles au maximum.

Peu rémunérateur, ce type d’activité permet de travailler chez soi.

Les conditions pour être accueillant familial

Il faut être propriétaire ou locataire du logement. Un agrément d’accueillant familial est sollicité auprès du Conseil Départemental.

Les chambres doivent faire 9 m² au moins voire 16 m² s’il s’agit d’un couple. Il faut posséder une fenêtre donnant sur l’extérieur, une salle d’eau et des toilettes faciles d’accès.

Le libre accès aux pièces communes est requis.

L’Ehpad en question

Créer un Ehpad fait suite à un appel à projet de la Préfecture ou du Conseil Départemental. La direction doit être titulaire d’un CAFDES ou un Master en Gestion des établissements de santé.

L’investissement est lourd. Les procédures administratives sont compliquées.

L’EHPA ou résidence autonome

Il s’agit d’un foyer de type logement qui s’adresse aux plus de 60 ans encore autonomes. Les prestations annexes comprennent la restauration, le ménage, le blanchisserie.

L’autorisation est accordée par le Conseil Départemental.

La résidence services seniors

Nommé aussi RSS, il ne s’agit pas d’un établissement médico-social. C’est une forme d’investissement immobilier.

Plusieurs réseaux de franchises permettent de créer un Ehpad, un Ehpa ou un RSS.

Les contraintes à considérer

La gestion d’une maison de retraite nécessite des compétences poussées en gestion et en organisation. Il faut bien repérer les locaux qui répondent aux besoins des résidents.

Les normes ERP sont sollicitées. ERP signifie établissement recevant du public.

Par ailleurs, il faut bien connaître le milieu médico-social. Le coût en investissement comprend les murs, les travaux, le mobilier sans oublier une main d’œuvre importante.

Pour être rentable, un Ehpad doit posséder au moins 80 places avec un tarif journalier de 80 à 100 €. Retrouvez plus de sujets ici.

Crédit Photo : dossierfamilial.com & cotedor.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.