Philip Morris International (PMI), le leader mondial de l’industrie du tabac est aux avant-postes en matière de lutte contre la contrebande et la contrefaçon de cigarettes. L’industriel a mis en place PMI IMPACT, une initiative visant à financer des projets pour lutter contre ce commerce illicite. La vente illégale de cigarettes représente aujourd’hui 12% des ventes totales dans le monde.

Premier rempart : la sécurisation de la chaîne d’approvisionnement 

Pour lutter contre le commerce illicite du tabac, Philip Morris International s’attarde tout d’abord à sécuriser sa chaîne d’approvisionnement et à protéger ses produits. Afin d’atteindre cet objectif, le groupe s’appuie sur la technologie et l’innovation. D’une part, il dispose de nombreuses applications d’authentification et de sécurité permettant de suivre à la trace ses produits tout au long du processus logistique. D’autre part, il utilise le Machine Learning (apprentissage automatique) pour identifier et empêcher le e-commerce illégal. Une lutte en interne à laquelle doit s’ajouter une collaboration et des partenariats intersectoriels solides. 

Second rempart : la collaboration au service de l’efficacité 

PMI a bien conscience qu’il ne pourra lutter seul contre le marché noir de la cigarette. C’est pourquoi le poids lourd du tabac prône une approche inclusive et des partenariats rassemblant les gouvernements, le secteur privé et la société civile. Par conséquent, l’industriel a mis en place PMI IMPACT, une démarche visant à financer des projets internationaux qui luttent contre le commerce illicite. Cette initiative favorise la collaboration intersectorielle et public-privé dans la mesure où elle soutient de nombreuses organisations qui œuvrent à supprimer le commerce illégal via la recherche, la sensibilisation, le développement de solutions techniques, le financement d’équipements ou encore des initiatives de formation et de communication. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.