De nombreux géants de la distribution quittent la Chine. Je vous propose d’en savoir plus sur les raisons de ce repli.

Un repli massif des marques internationales

Auchan Retail annonce le départ de la marque. Il revend ses parts au chinois Alibaba, actionnaire majoritaire de la filiale chinoise à travers Sun Art.

L’an dernier, Auchan renonce à l’Italie et au Vietnam. Auchan suit les traces de Carrefour qui a renoncé à la Chine en 2019.

Même schéma pour l’Américain Wal-Mart qui a vendu sa chaine de supermarchés britanniques avec Asda. En fait, les grandes marques de retail mondiales de la planète reviennent à leur cœur de métier en abandonnant la conquête planétaire.

La concentration des ressources

Après l’engouement des années 2010 à 2015, la grande distribution se replie sur le marché français. Entretemps, la concurrence a grignoté d’énormes points de marché.

Leclerc et Lidl ont réussi de belles envolées. Il faut suivre le pas de l’indépendant et de discounter.

Cela passe par la baisse des prix, la modernisation des magasins, des efforts sur le digital.

Les écueils rencontrés en Chine

Lors de la phase d’innovation, les distributeurs ont engrangé des bénéfices. Malheureusement, des géants ont su bâtir des empires comme Alibaba, Tencent ou encore J.D.com.

L’e-commerce a mis la pression au niveau des prix. Même si Auchan a quitté la Chine, les problèmes rencontrés dans l’hexagone ont été compensés par la filiale chinoise d’Auchan à travers Sun Art.

La vente de cette filiale permet de disposer de liquidités pour la restructuration de l’entreprise. Cela permet de mettre en place davantage de proactivité et de flexibilité pour agir en Europe.

Les projets d’Auchan

Cet argent frais va permettre la mise en action du plan de transformation avec le rachat d’actifs fiables. L’argent va servir à la rénovation des hypermarchés et au développement dans d’autres pays d’Europe ou d’Afrique.

En tout cas, les grandes marques de distribution ont encore du chemin à faire. Face à plusieurs défis de la concurrence, il faut mettre tous les atouts de son côté avec la mise en place du digital, des nouvelles technologies tout en préservant l’emploi.

Pour relever les manches, Auchan compte sur l’ingéniosité de l’actuel dirigeant Edgar Bonte. Ce dernier a réussi à redresser les comptes.

De son côté, Carrefour n’a encore fait aucune annonce quant à ses intentions et projets. Il s’agit uniquement de concentration des ressources en France pour l’heure.

Découvrez d’autres sujets ici.

Crédit Photo : ecommercemag.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *