Le mercredi 8 décembre, l’Inrap et le groupe immobilier Pichet, respectivement présidés par Dominique Garcia et Patrice Pichet, ont signé une convention-cadre de partenariat pour la réalisation et la valorisation des opérations d’archéologie préventive à l’occasion des travaux d’aménagement conduits par le groupe Pichet.

Le salon de l’immobilier d’entreprise (SIMI), l’événement rassemblant l’ensemble des acteurs de l’industrie immobilière français, se déroule du 8 au 10 décembre au Palais des Congrès de Paris. A cette occasion, le groupe Pichet et l’Institut national des recherches archéologiques préventives (Inrap) ont signé une convention cadre de partenariat. L’objectif de ce rapprochement est de faciliter l’intégration des opérations d’archéologie préventive de l’Inrap aux travaux de construction du groupe de promotion immobilière. 

Minimiser l’impact des activités Pichet sur l’environnement et le patrimoine français

Cela fait déjà 30 ans que le groupe présidé par Patrice Pichet crée des lieux de vie pour les Français. Malgré ses nombreuses constructions immobilières, l’entreprise a toujours eu à cœur de réduire au maximum leur impact sur l’environnement. De plus, le promoteur est attentif à la contribution de ses projets d’aménagement pour la préservation du patrimoine archéologique des territoires. C’est pour répondre à ses valeurs que le groupe Pichet a souhaité collaborer avec l’Inrap au travers d’une convention-cadre de 3 ans en vue de faciliter l’intégration des opérations d’archéologie préventive aux travaux de construction.

L’Inrap épaulera Pichet dans la défense du patrimoine

L’institut accompagnera la réflexion de Patrice Pichet en mettant à sa disposition son expertise dans le dispositif de l’archéologie préventive et le domaine patrimonial. L’Inrap animera également des retours d’expérience sur des actions entreprises par les équipes du groupe immobilier (étude d’impact, diagnostic archéologique). Enfin, il proposera des interventions (conférences, débats, études de cas…) et sensibilisera les équipes du groupe Pichet à la question de l’archéologie préventive.

Une collaboration pour l’avancée de la science et de la culture

Cette association de compétences permettra également de valoriser des projets scientifiques et culturels. Les découvertes réalisées sur les chantiers du groupe Pichet associées aux connaissances archéologiques de l’Inrap pourront donner lieu à des expositions, des publications scientifiques ou grand public ou encore des documentaires. Patrice Pichet et ses équipes pourront aussi envisager un soutien aux Journées européennes de l’archéologie pilotées par l’Inrap sous l’égide du ministère de la Culture. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.