Récemment, les autorités ont annoncé la prolongation de l’accélération de la transition numérique. Je vous propose plus de détails à ce sujet.

Petit rappel concernant le dispositif

Afin de promouvoir la transition numérique au sein des entreprises, les autorités proposent une aide exceptionnelle notamment pour les entités impactées par la crise sanitaire liée au Covid-19. Les structures concernées portent sur les TPE sujettes à la fermeture administrative lors du second confinement.

Les hôtels sont aussi éligibles. Le chèque numérique d’un montant de 500 euros permet la couverture des dépenses de numérisation.

Une TPE est une entité qui dispose d’un effectif inférieur à 10 salariés. Le chiffre d’affaires annuel ou le total du bilan ne dépasse pas les 2 millions d’euros.

Les dépenses retenues pour l’aide

Il s’agit essentiellement de l’achat ou de l’abonnement en faveur de solutions numériques. Cela touche les sociétés de services du numérique résidant en France ou un Etat membre de l’Union Européenne.

Il faut inclure les coûts liés à l’accompagnement à la numérisation. Cet accompagnement est pris en charge par une personne physique ou une personne morale de droit privé.

Ce dernier dispose d’un numéro SIRET ou un numéro de TVA intercommunautaire. Le référencement est disponible sur le télé-service de l’Agence de services et de paiement.

Les extensions possibles

Face au succès du dispositif, les autorités ont étendu l’aide aux entreprises de moins de 11 salariés, sans tenu compte du secteur d’activité.

Il faut présenter les factures des dépenses de numérisation inclues entre le 30 octobre 2020 et le 30 juin 2021, pour un montant minimal de 450 euros.

Une aide plus généralisée

La date butoir du 31 mars 2021 initialement prévue est prorogée jusqu’au 30 juin 2021. Selon Bercy, le chèque numérique permet aux entreprises sinistrées ou non de relancer ou de poursuivre leurs activités.

Ainsi, environ 27 000 entreprises ont fait la demande. A la base, 110 000 entreprises sont concernées.

Les coûts engendrés sont utiles pour la digitalisation de la vente, la gestion de l’entreprise ainsi que la relation client. En effet, les entreprises françaises sont aussi bien numérisées que leurs collègues européennes.

Toutefois, les TPE et les PME sont beaucoup moins enclins à franchir le pas comparativement aux entités européennes. Un rapport du Trésor Public cite la contribution essentielle du numérique pour une meilleure résilience de l’économie.

Il faut citer l’exemple probant de la vente à distance. C’est un facteur essentiel pour faire face à la crise sanitaire.

Retrouvez d’autres sujets ici.  

Crédit Photo : performance-commerciale.co & natural-net.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.