Il est permis d’allaiter son enfant dans les locaux de l’entreprise. Je vous invite à connaître les détails.

Les précisions du Code du travail

Selon l’article L 1225-30 du Code du travail, la salariée qui allaite son enfant peut disposer d’une heure par jour, durant les heures de travail. Cette période est à compter du jour de la naissance de l’enfant pour une durée d’un an.

Cela consiste à nourrir le bébé au sein ou à tirer le lait.

La répartition réglementée de l’allaitement

Une heure d’allaitement par jour obéit à une réglementation spécifique. L’heure d’allaitement est séparée en deux fois 30 minutes.

Une partie est effectuée le matin et l’autre l’après-midi. Si un local est mis à disposition, la durée passe de 30 à 20 minutes.

Toutefois, la mise à disposition est obligatoire pour les structures de plus de 100 salariés. En principe, les heures destinées à l’allaitement ne sont pas rémunérées.

Elles ne font pas partie du temps de travail effectif. Une convention collective peut permettre d’en disposer autrement.

Le local dédié doit consacrer 3 m² par enfant.

Le congé pour allaitement

Congé maternité et congé d’adoption constituent des droits garantis. A contrario, prendre un congé pour allaitement n’est pas une disposition prévue par la loi.

Certaines conventions collectives autorisent cette disposition. Toutefois, le salarié doit prendre un congé sans solde qui ne dépasse pas une année.

L’Assurance maladie complète le congé à raison de 60 % du salaire.

Les bienfaits de l’allaitement

La relation parent- enfant est optimisée avec l’allaitement. Il procure un réel lien d’attachement entre la maman et le bébé.

Le contact régulier permet de réchauffer et de rassurer le nouveau-né. Il s’accommode rapidement de son environnement.

La confiance mutuelle est établie et l’épanouissement est réciproque. La maman récupère plus rapidement après l’accouchement.

Ce mode d’alimentation réduit tout risque d’infection et améliore l’involution de l’utérus tout en favorisant la relaxation. Cette dépense d’énergie permet de retrouver plus vite la ligne.

L’allaitement sert de protection contre l’ostéoporose, les cancers du sein et de l’ovaire.

Les apports de l’allaitement pour le bébé

Digeste, le lait maternel est un protecteur naturel contre les microbes ainsi que le risque d’obésité. Un bébé nourri au sein subit moins les diarrhées, l’anémie, les rhumes et les allergies.

Le lait maternel est composé de vitamines, de sels minéraux, d’oligoéléments. Il fournit aussi des sucres, des graisses et des protéines nécessaires à la croissance du nourrisson.

La composition du lait maternel progresse au fil des tétées. En effet, le lait perd en lactose et gagne en graisses indispensables.

Découvrez d’autres sujets ici.  

Crédit Photo : sante.lefigaro.fr & ledauphine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.