Pour bénéficier d’un financement sans accès au crédit bancaire, le micro-crédit constitue une option. Je vous présente les grandes lignes de ce dispositif via l’Adie.

Le but du micro-crédit

Destiné aux entrepreneurs qui ne peuvent pas profiter du crédit bancaire, le micro-crédit permet la création ou le développement d’une entreprise. En outre, il concourt au financement de l’achat de matériel, de stock.

Il comble les besoins de trésorerie, de matériel roulant entre autres. Le micro-crédit convient à tous, y compris les créateurs d’entreprise assujetti aux minima sociaux ou fichés à la Banque de France.

Les phases primordiales de la création

Pour créer une entreprise à partir d’un micro-crédit, il convient de faire l’adéquation homme-objet. Cela consiste à déterminer la cohérence entre création d’entreprise et projet de vie.

En ce qui concerne l’étude de marché, il porte sur le type de clients, les fournisseurs adéquats, l’état de la concurrence. Il faut définir les offres, les tarifs à appliquer.

Pour l’étude financière, il faut inclure les fonds de départ, les gains espérés, les besoins de liquidités envisagés. En outre, il faut choisir le statut juridique convenable.

Les caractéristiques du micro-crédit

Chez Adie, le montant maximum alloué est de 10 000 euros. La durée de remboursement est de 48 mois.

Le taux d’intérêt oscille autour de 7 %. Le remboursement de l’intérêt se fait tous les mois à échéance.

Pour sa part, l’Adie prélève 5 % de contribution de solidarité au moment du versement du prêt sur le compte de l’emprunteur pour divers frais de dossier. L’accompagnement est gratuit et aucun frais n’est requis dans le cadre d’un remboursement par anticipation.

Les secteurs d’activités soutenus

Le micro-crédit peut appuyer divers secteurs comme l’artisanat, le commerce, la profession libérale. Tous les statuts juridiques sont touchés comme la micro-entreprise, la société, l’entreprise individuelle, etc.

Pour être éligible, il faut mettre en avant un plan de financement ne dépassant pas 20 000 € ainsi qu’un besoin de financement qui n’est pas supérieur à 10 000 €.

La garantie de financement spécifique

L’Adie requiert un garant solidaire pour la moitié du prêt demandé. Le garant prend le relais dans le cas d’un problème de paiement. L’engagement est limité à 3 000 €.

Les critères d’obtention du prêt se basent sur une analyse de la personne et du projet. Tout dossier de demande de micro-crédit est soumis à des comités de crédit qui se réunissent de façon hebdomadaire.

La validation est assortie à la signature des contrats de prêts. Le versement des fonds se fait sous 3 jours. Retrouvez d’autres actus ici.  

Crédit Photo : reseauaccescredit.com & theconversation.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.