Parfois, une entreprise éprouve des besoins de changement afin d’améliorer la performance et la compétitivité. Recruter un manager de transition est une option que je vous propose d’explorer.

Pourquoi faire appel à un manager de transition ?

Il occupe, durant son mandat, la place du dirigeant ou du manager opérationnel de la société. Expert dans un secteur d’activité, il possède des compétences spécifiques dus à son ancienneté.

La plupart sont des profils seniors et masculins. Néanmoins, la profession a tendance à se féminiser.

Les compétences propres au manager de transition

Doté d’une bonne adaptabilité, il est pourvu d’un excellent relationnel. Disponible, il est réactif.  Ses compétences pédagogiques définissent sa capacité à manager avec efficacité.

Il est capable de faire face au stress notamment dans un univers inconnu et rarement stable. La maîtrise du secteur d’activité optimise ses opportunités de réussite.

Une mission brève mais intense

Le manager de transition agit  de façon ponctuelle pour répondre à une problématique. Il ne reste pas dans la structure sur une longue durée.

Il diffère de l’intérim qui souhaite intégrer une entité. En effet, l’intérimaire projette de décrocher un CDI auprès la structure. Il opte pour un emploi stable pour être serein.

A contrario, l’objectif du manager est précis et prévu en amont.

Les apports du manager de transition

Il prend en charge la mise en action et le côté opérationnel. Il ne nécessite aucune période d’intégration.

Il constitue une réelle valeur ajoutée. Plusieurs situations sont envisageables.

Cela concerne une situation de crise, la recherche de développement de la performance de l’entreprise. Il peut s’agir du lancement d’une activité nouvelle ou la transformation du fonctionnement de l’organisation.

Il ne faut pas oublier les compétences en interne. Il peut aussi remplacer de manière temporaire un cadre supérieur.

Le statut du manager de transition

S’il s’agit d’un portage salarial, il demeure un indépendant doté d’un statut de salarié. Il bénéficie du régime de protection sociale même s’il agit pour l’entrepreneuriat.

S’il est en mode freelance, il est entièrement autonome. Il démarche les entreprises.

Dans le cadre d’un CDD, il est salarié d‘une entité. Les cabinets de transition permettent de recruter un tel profit.

La mission et ses options

Pour sa part, l’entreprise définit son besoin en spécifiant, le cadre, le délai de réalisation et détermine les compétences relatives au secteur d’activité. Un contrat est rédigé et signé.

Le manager de transition est amené à évaluer le plan d’action. Retrouvez d’autres thèmes ici.

Crédit Photo : actisspartners.com & lehibou.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.