Toutes les entreprises pratiquent une veille concurrentielle. Je vous propose les grandes lignes de cette méthodologie.

L’objectif de la veille concurrentielle

Elle consiste à observer ce que fait la concurrence ou ce que compte faire la concurrence, ainsi que les résultats proportionnels aux actions. Il faut mettre en place une stratégie afin de conserver une longueur d’avance en optant pour des solutions et une vision d’entreprise.

Le listing des concurrents

Il faut débuter par la création d’une liste d’entreprises concurrentes. Il ne faut pas se limiter aux concurrents directs, il faut aussi se concentrer sur les nouveaux  venus.

Même si ces derniers ne représentent pas une menace pour l’heure, leur développement leur permet de prendre des parts de marché importants. Il faut élargir  la veille aux concurrents indirects disposant des mêmes besoins et des mêmes objectifs.

Toutefois, le bien ou le service peut être différent.

Le ciblage des informations pertinentes

La veille concurrentielle doit préciser les éléments de recherche afin de disposer d’une base de données fournies. Il faut se recentrer sur les renseignements qui permettent de connaître à l’avance les décisions importantes que les concurrents sont amenés à prendre.

Cela porte sur le lancement de nouveaux produits, une baisse des prix, un changement d’image, des actions de promotion. Ainsi, il convient de réajuster la stratégie marketing de l’entreprise pour éviter la concurrence sur le même terrain.

La surveillance des parutions et des publications des concurrents.

Il faut lister tous les supports où les concurrents sont présents. Cela concerne des canaux de distribution comme la télévision, la radio, Internet, ainsi que les réseaux sociaux. Il convient de surveiller les parutions pour en savoir plus sur les promotions proposées, les contrats, le partenariat voire les scandales.

Ces parutions sont utiles pour l’anticipation du positionnement dans l’entreprise et les actions futures.

La recherche des sites spécifiques et des profils des employés

Les moteurs de recherche permettent d’en savoir plus. Néanmoins, les informations sont rarement pertinentes. N’hésitez pas à mettre en place un trombinoscope sur les sites des concurrents ou sur la page LinkedIn ne pour dénicher les collaborateurs les plus influents.

Cela permet d’être informés sur le lancement des nouveaux produits, l’organisation d’une conférence.

Les autres types de surveillance

Il faut repérer les offres des publications de recrutement des concurrents afin d’en savoir plus sur les ambitions futures. Enfin, il ne faut pas hésiter à s’inscrire sur les newsletters pour disposer d’informations actualisées

Retrouvez d’autres sujets ici.

Crédit Photo : vision-on-sights.com & compharma.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.