Je vous propose d’en apprendre davantage sur les conditions  du bien-être au travail. Cette option permet au salarié d’être motivé pour se rendre à son poste de travail.

La prise en considération de la qualité de vie

L’omniprésence du contrôle et de la surveillance est un modèle qui n’a pas toujours porté ses fruits. Cet univers oblige les travailleurs à se consacrer exclusivement à des tâches, des missions selon son niveau hiérarchique.

Les conséquences des pressions exercées en permanence ont miné les performances individuelles, collectives et psychologiques. La qualité de vie au travail est devenue un véritable credo.

Les aspects du Clean Management

La qualité de vie du travail table surtout sur l’environnement. Quant au Clean Management, il cible plutôt l’humain avec la QRVT ou Qualité de la Relation dans la Vie au Travail.

Elle est mise en avant via le Clean Management. Le Clean Management procure une vision et un sens à visée pédagogique.

Clean progresse dans l’honnêteté, le respect et la reconnaissance du droit à l’erreur. Collaboratif met en avant une composition positive, génératrice de valeur ajoutée et de cohésion.

 Confiance favorise une construction au fur et à mesure des rapports de confiance plus avantageux que les rapports de contrôle. Constructive sert à la mobilisation des atouts, du travail en équipe.

Les aspects concrets à retenir

Il faut que les salariés fassent preuve d’un réel engagement. Ils doivent être sur une vision unique répartie en objectifs pour un sens plus précis. La vision est utile pour une implication commune afin d’apporter une réponse cohérente au client final.

La reconnaissance des compétences est axée autours des basiques individuels et collectifs.

Les actions concrètes à retenir

En matière individuel, le salarié cible l’écoute, la bienveillance, le respect, la confiance et l’empathie. La confiance repose sur un climat, un état d’esprit essentiel au développement et au mieux-être de l’organisation.

En matière collective, la reconnaissance par les compétences favorise l’entraide, l’essor du leadership partagé. Le collectif vise le partage, l’échange et la base d’une histoire commune.

Il faut faire appel aux outils du développement en plus des instants conviviaux. Il faut miser sur une bonne relation entre les ressources humaines d’une entité.

Les outils de RH sont davantage portés sur l’Humain à travers le co-développement ou l’échange d’expériences entre collègues. L’entreprise doit également investir dans ses collaborateurs afin de dégager le meilleur pour l’intérêt commun.

Il faut en permanence réactualiser les solutions tout en cernant les écueils. Découvrez d’autres aspects ici.

Crédit Photo : fichemetier.fr & teletravailler.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *