Pratique en augmentation pour les recruteurs, la cooptation est devenue courante. Je vous propose les tenants de ce recrutement spécifique.

Le cas spécial de la cooptation

Il s’agit d’une forme de sourcing correspondant aux entreprises. C’est un outil de recrutement en interne.

La cooptation repose sur l’embauche des ressources compétentes. Cela passe par les réseaux pour une mise en relation via des profils de qualité.

La recherche de profils qualifiés

Il s’agit d’une démarche de recommandation d’un contact pour un poste en se basant sur les compétences et le savoir-être. Le contact prend un engagement vis-à-vis de l’entreprise.

Sa crédibilité est en jeu. Pour sa part, le candidat coopté connait bien l’entreprise.

Il peut ainsi partager les valeurs et correspond aux exigences du poste à pourvoir.

Une rapidité de recrutement avec la cooptation

La cooptation favorise un gain de temps pour le recruteur. Quand un coopteur ou un collaborateur est requis, le profil est disponible sous 48 à 72 heures.

La mise en relation est effectuée avec des profils peu nombreux et beaucoup plus qualifiés pour un traitement réduit des candidatures. Ainsi, 10 % de recommandations sont nécessaires pour le recrutement du profil idéal.

Cela permet au recruteur d’économiser 80 % du temps dédié à la présélection des candidats.

Le coût moindre avec la cooptation

Il s’agit d’un recrutement peu cher car la solution est vite trouvée. De plus, il est moins chronophage en matière de sélection des candidats.

De plus, cela permet d’éviter de recourir à un cabinet de recrutement. Pour le recrutement d’un cadre via ce canal, il faut prévoir 20 % de la rémunération brute annuelle globale du poste.

Le logiciel dédié Keycoopt System permet de solliciter les collaborateurs pour disposer de recommandations. Cela permet de dénicher des talents.

Le budget recrutement est divisé par 2 ou 3. Par ce biais, l’entreprise peut poster les annonces pour bénéficier des coûts de recrutement économiques.

Un turnover beaucoup moins important

43 % des candidatures issues de la cooptation demeurent au moins 3 ans dans une structure  contre 14 % des profils provenant de job boards. La cooptation enregistre peu de turnovers.

Par ailleurs, le recruteur peut acquérir des compétences de valeurs, ouverts à des opportunités professionnelles novatrices. Pour sa part, le candidat est en contact direct avec le chef d’entreprise.

En outre, il est en première ligne sur des offres d’emploi plus ciblées correspondant à son parcours. De plus, la cooptation permet de rencontrer des candidats plus atypiques aux compétences adaptables.

Retrouvez d’autres options ici. 

Crédit Photo : ecoledurecrutement.fr & e-testing.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.