La performance environnementale est mise en avant grâce à la certification ISO 14001. Je vous invite à connaître les tenants de ce dispositif.

L’objectif de la démarche pour l’obtention de l’ISO 14001

Le but est d’engager l’entreprise afin de disposer d’un levier de développement et d’innovation. De plus, cette mise aux normes est efficace pour le renforcement du sentiment d’appartenance des membres du personnel.

Le contexte lié à la crise sanitaire du Covid-19 amène de nombreuses structures à redéfinir un  rapport neuf avec l’environnement.

Le type d’engagement en question

Il s’agit d’une norme internationale installée par l’Organisation Internationale de Normalisation. Elle sert à déterminer les exigences nécessaires pour correspondre à un système de management environnemental de l’entreprise.

Dans la pratique, l’ISO 14001 va permettre à la structure d’œuvrer pour le développement durable. En outre, elle favorise la conformité au règlement Emas pour un système de management et d’audit environnemental.

Facultative, la norme ISO 14001 est une solution pérenne pour l’amélioration de l’environnement sur plusieurs aspects.

Les apports de la norme 14001

Elle autorise une organisation beaucoup plus vertueuse. La gestion environnementale est rattachée à une réduction des coûts de fonctionnement.

Il s’agit du transport, de la production, entre autres. La certification des produits est un facteur prépondérant.

Cela peut passer par l’obtention d’un écolabel européen, l’établissement d’une agriculture biologique. En outre, c’est un outil de communication efficace.

Il contribue à l’amélioration de l’image de marque, à optimiser la réputation. Ainsi, un gain de confiance est opérée auprès des divers acteurs comme les clients, les fournisseurs, les investisseurs, les salariés.

Plusieurs débouchés commerciaux peuvent être accessibles. C’est le cas des marchés qui priorisent les procédés respectueux de l’environnement.

Les autres points à considérer

Les conditions de travail des salariés sont optimales. En effet, la certification ISO 14001 réduit les expositions aux produits ou aux procédés peu respectueux de l’environnement.

L’application de la norme en interne agrandit l’esprit d’appartenance à l’entreprise. Les salariés sont mobilisés via un projet plus concret.

De plus, les obligations réglementaires sont amoindries au niveau des inspections et des obligations de déclaration.

Le processus en quelques lignes

A la base, l’entreprise désigne un référent ISO 14001. Cela permet d’analyser les pratiques existantes et de définir les objectifs.

Il faut opter pour un organisme de certification qui obéit aux normes CASCO tout en possédant une accréditation. De plus, il va réaliser un audit de l’organisation.

Cet aspect va déterminer les actions nécessaires au respect des critères d’exigence et le planning. Ainsi, le référent est en charge du pilotage du changement.

Un dernier audit est opéré afin de permettre la validation de la certification ISO 14001. Cette démarche peut ouvrir droit à une réduction des taxes sur la pollution.

Retrouvez d’autres infos ici.  

Crédit Photo : breuilletnature.blogspot.com & at3w.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.