La persistance d’un taux d’intérêt bas est un atout pour l’entreprise. Je vous propose plus d’explications sur ce thème.

Des taux d’intérêt historiquement réduits

Mis à part dans les années 1950, les taux d’intérêt n’ont pas connu une baisse aussi significative. Malgré la crise sanitaire, les taux sont toujours aussi intéressants.

Même si les prêts sont moins nombreux, les taux d’intérêt accordés sont conformes avec la politique de crédit facile octroyée pour la BCE ou Banque Centrale Européenne.

A propos de l’effet de levier du crédit

Le paiement en fonds propres des investissements n’apporte qu’un sentiment de sécurité. En revanche, l’emprunt procure à l’entreprise un effet de levier.

Cela permet de disposer de l’endettement afin d’augmenter la capacité d’investissement. De plus, la rentabilité des capitaux propres investis est améliorée.

Par ailleurs, la trésorerie est conservée pour l’absorption de possibles problèmes dus à un ralentissement économique. Toutefois, le coût de l’endettement doit demeurer inférieur à l’augmentation des bénéfices réalisés du fait de l’emprunt

Les précautions nécessaires en amont

Ainsi, il faut se tenir au fait des valeurs de taux. De plus, il convient d’effectuer plusieurs simulations.

En outre, il faut considérer le coût réel du crédit. Ce dernier inclut le taux, l’assurance du prêt ainsi que les frais de gestion.

La prudence est de mise sur la déductibilité des intérêts d’emprunt sur certaines opérations. Ces composantes servent à l’évaluation détaillée des décisions à prendre.

Les autres facteurs à prendre en compte

Face à la baisse relative du coût du capital comparé à celui du travail, les investissements rationnels enregistrent une augmentation. En outre, un taux d’intérêt bas favorise la consommation.

Ainsi, l’augmentation de la demande va pousser les entreprises à développer leurs investissements de capacité.

Les options à considérer

Le taux d’intérêt influent sur les modalités de financement des investissements. En effet, la baisse des taux d’intérêt permet l’amélioration du profit des entreprises.

L’effet de levier positif est présent lorsque la rentabilité financière dépasse le taux d’intérêt réel. L’investissement est préféré au placement.

En parallèle, le taux de rendement des actions est plus attrayant par rapport aux obligations. Le placement d’actions encourage l’investissement.

Dès 1995, les entrepreneurs ont opté pour l’accroissement des investissements. En effet, la baisse sensible des taux d’intérêt facilite le financement des projets.

De plus, les placements financiers beaucoup moins rémunérateurs les ont encouragés à sauter le pas. Les taux d’intérêts demeurent un élément essentiel pour booster l’économie surtout après une crise sanitaire.

Retrouvez plus de conseils ici.

Crédit Photo : mieuxvivre-votreargent.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.