Pour répondre aux besoins écologistes d’une partie de sa clientèle, Adidas fait appel au cuir végétal. Je vous présente cette nouvelle démarche de la marque Adidas.

Les initiatives écolos d’Adidas

Récemment, l’enseigne est parvenue à développer une gamme de baskets recyclables. Adidas se penche sur un autre type de matériau. Cela porte sur le cuir végétal élaboré avec du mycélium.

C’est un champignon conçu pour la production de baskets.

Les autres principes d’Adidas

Adidas a aussi mis en avant une version vegan de la Stan Smith. Désormais, la marque veut proscrire l’usage de la fourrure sur ses produits.

Le plastique recyclé a permis la vente de 15 millions de paires de baskets. Désormais, 60 % des produits vont adopter un matériau novateur en coton ou en polyester recyclé pour 2021.

Pour faire face aux critiques l’accusant de faire du green washing, Adidas affirme amorcer un changement radical. Le directeur du business model veut apporter une large transformation dans le mode de production industrielle chez Adidas.

Le cuir végétal via l’éco-cuir

En 2014, le World Green Design Award récompense l’ingénieur et professeur Américain Richard Wool. Cet éminent inventeur a initié un éco-cuir en combinant des matières naturelles telles que le coton ou le lin.

L’association implique le maïs ou le soja et des huiles végétales avec des caractéristiques rappelant celui du cuir animal. L’éco-cuir résiste à l’eau.

Par ailleurs, il est solide et reste perméable à l’air. En outre, l’éco-cuir est biodégradable et s’avère peu coûteux à produire.

Des marques leader comme Adidas ou Nike suivent de près le concept de cette innovation technologique.

Les cuirs vegan actuels

Le cuir d’ananas ou Pinatex est conçu avec des feuilles d’ananas. Ce produit obtenu avec des sous-produits des récoltes de fruit s’avère biodégradable avec un impact environnemental très réduit.

Les fibres de feuilles après mixtion offrent un matériau solide et souple similaire au cuir. De plus, il est possible de lui donner la texture désirée.

Le cuir de champignon ou Muskin est conçu à partir des chapeaux du produit sans aucun tannage chimique. Biodégradable et biologique, le Muskin fait penser au daim et il est bien souple.

Déperlant et perméable à l’air, il empêche le développement bactérien. Quant au cuir d’hévea, il est connu sous l’appellation cuir de la forêt au Brésil.

Il est prélevé à partir de la sève de l’arbre et procure un latex végétal écologique qui combine la résistance et la souplesse du cuir. En ce qui concerne le liège souvent utilisé en maroquinerie, il est à la fois naturel, léger, imperméable et solide.

Il peut aussi servir de cuir vegan car il provient de la récolte du chêne liège via une conception éthique sans impact environnemental. Retrouvez d’autres concepts ici.  

Crédit Photo : letribunaldunet.fr & pressfrom.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.