Il est possible d’organiser une campagne de vaccination dans l’entreprise. Je vous livre plus de détails sur ce sujet d’actualité.

Les démarches nécessaires

Au départ, l’employeur doit contacter la médecine du travail ou les services de santé au travail. Ces derniers prennent en main l’aspect logistique.

Il s’agit du lieu de vaccination ou la gestion de l’approvisionnement en vaccin. Il ne faut pas omettre la mobilisation des équipes dédiées à l’injection.

Les cas des petites structures

Elles ne disposent pas nécessairement de services de santé au travail. Il est possible de se mettre en relation avec un prestataire privé.

Cette entité s’occupe de l’ensemble des formalités. Il faut citer l’information des salariés, la commande des vaccins, le recrutement d’infirmiers libéraux.

Les salariés peuvent être vaccinés au choix et à l’interne ou dans des locaux externes. Une autre solution consiste à passer un accord avec un Centre de vaccination ou une Pharmacie.

Ainsi, les salariés profitent d’un accès confortable aux créneaux de vaccination.

L’information sur la campagne de vaccination

L’entreprise est tenue d’informer l’ensemble des salariés. En effet,  il ne faut pas oublier les collaborateurs en télétravail ou en activité partielle.

En outre, plusieurs canaux de communication sont disponibles. Cela implique le mail, le courrier, la voie d’affichage, la réunion d’information, etc.

Le but est de signaler aux salariés les éléments essentiels à retenir.

Les principes régissant la vaccination

La vaccination est effectuée exclusivement sur la base du volontariat, sauf si les autorités en disposent autrement. C’est actuellement le cas du personnel soignant dont la vaccination est devenue obligatoire sous peine de sanctions.

L’entreprise peut afficher la liste des vaccins présents. L’employeur doit préciser les modalités et les moyens de réservation d’un créneau de vaccination.

Il faut définir le numéro de téléphone, l’adresse e-mail, les horaires, le délai pour la deuxième dose. Il convient d’être précis pour l’indication du lieu de vaccination ainsi que les modalités d’autorisation d’absence.

Les limites pour l’employeur

Recommandé, le vaccin demeure facultatif. Les salariés doivent accorder un consentement clair aux services de santé du travail.

L’employeur ne doit pas connaître quel salarié a bénéficié de la vaccination. Idem pour le salarié qui ne veut pas subir les conséquences d’un refus de vaccination car cela relève de secret médical.

En France, le vaccin Moderna est destiné aux 18-54 ans. Les vaccins Astra Zeneca, Janssen sont injectés aux plus de 55 ans.

En règle générale, les vaccins dépendent des disponibilités et des livraisons. Découvrez d’autres infos ici.

Crédit Photo : ledevoir.com & paperjam.lu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.