Voyager et travailler à l’étranger comporte plusieurs aspects. Je vous livre les contraintes à considérer pour les collaborateurs en déplacement professionnel.

Les risques liés au voyage professionnel

Il faut tenir compte des risques sanitaires et des possibilités de rapatriement dans un pays lointain. Quant aux risques physiques, ils sont représentés par la maladie, l’agression, le vol.

L’entrepreneur doit prévoir une prise en charge adéquate. En ce qui concerne les catastrophes naturelles, il convient de citer le cyclone, l’avalanche, le volcan en éruption, l’inondation, le tsunami, entre autres.

Certains pays sont soumis à des troubles civils, des menaces de guerre, des menaces terroristes. Pour les destinations à risque, il convient de bien se renseigner avant de prévoir le moindre déplacement.

La préparation nécessaire

Souvent, une équipe en charge de la sécurité des voyageurs est constituée. Elle définit les protocoles selon le degré de danger des destinations.

Hormis les conseils relatifs aux bonnes pratiques, il faut inclure les particularités culturelles, la situation politique. Pour sa part, le portail France Diplomatie fournit des recommandations pour les voyageurs.

Quant au site officiel Ariane, il autorise le signalement de présence aux autorités. Ainsi, ces dernières sont prévenues lors de la survenue de danger à l’étranger.

Les éléments à renseigner

Pour les salariés en déplacement professionnel, il est conseillé de fournir plusieurs points. Il s’agit des coordonnées comme l’adresse, le numéro de téléphone du contact sur place.

Le contact en France doit être joignable 24 heures sur 24. Il convient de procurer les coordonnées du consulat français sur place.

Il ne faut pas oublier les numéros d’urgence des pays de destination à travers la police, les pompiers, les urgences médicales. Il faut savoir que le numéro d’urgence européen est le 112.

Il faut bien connaitre les consignes de sécurité du pays d’affectation. Cela porte sur les lieux à éviter, des consignes culturelles, des risques connus.

Les risques prévisibles

Si un danger va survenir, l’entreprise doit contacter rapidement le collaborateur. Une assistance administrative peut être proposée dans le cadre de perte de papiers et de moyens de paiement.

En outre, il convient de lui adresser un moyen de paiement temporaire. Dans le cas d’une maladie ou d’une blessure, il faut que la structure contacte l’assurance professionnelle afin d’en savoir plus sur les modalités de prise en charge.

Cela permet de l’orienter vers le centre de soin ou l’hôpital le plus adapté. Si des évènements politiques ou sécuritaires graves surviennent, il faut organiser le rapatriement de collaborateur en corrélation avec l’assurance de l’entreprise.

Les gestes barrières constituent une autre contrainte indispensable. Retrouvez d’autres infos ici.   

Crédit Photo : news.capstan.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.