Depuis l’annonce du déconfinement, certaines mesures ont été prises par le gouvernement français afin d’éviter le risque d’une deuxième vague de la pandémie.

Même si certaines personnes ont tendance à penser que le coronavirus a complètement disparu, les faits sont là. Il y a en effet encore des cas positifs en France.

Les travailleurs ont eu ainsi l’obligation de porter des masques sur le lieu de travail depuis le 1er septembre en vertu des propositions dévoilées par le ministère du Travail.

Cette décision vise à encourager les entreprises à reprendre leurs activités économiques normales tout en assurant la sécurité des employés. Cependant, il y a eu une certaine confusion.

C’est pour cela que le ministère du Travail a tenu à apporter des précisions sur les mesures à prendre.

Les mesures d’accompagnement du port du masque au bureau

Le Haut Conseil de la santé publique a émis des avis concernant les dispositifs à prendre pour les entreprises. Cela fait suite au consensus scientifique croissant selon lequel le coronavirus se propage dans l’air.

Les masques réduisent le risque de propagation du virus par les personnes infectées. Un nouveau protocole a ainsi été élaboré par les autorités. Toute entreprise a l’obligation de diffuser une note de service afin d’informer tous les employés sur les règles en vigueur.

La note de service devra en outre être en adéquation avec le règlement intérieur. Sans cela, elle aura une portée juridique.

D’autre part, les entreprises prendront également en charge la fourniture des masques selon l’article L.4122-2 du code du travail. Les entreprises étaient encouragées à stocker une certaine quantité de masques depuis le mois de juillet.

Dès la publication d’une note de service, des sanctions peuvent être prises en cas de récidives. Les salariés ont aussi des recours s’ils remarquent des risques au sein d’une organisation. Ils peuvent ainsi les communiquer à leur employeur ou même l’inspection du travail.

Le télétravail est-il toujours obligatoire ?

Face à la pandémie qui pèse encore sur la France, le ministère du Travail a recommandé le télétravail. Cependant, une nouvelle note a été émise par les autorités concernant le travail à distance. Désormais, cette pratique n’est plus obligatoire.

Les entreprises peuvent désormais déterminer si elles peuvent autoriser ou non le télétravail. Cependant, les personnes considérées comme vulnérables ont encore ce droit si elles présentent des documents l’attestant médicalement. De plus, s’il est possible de le faire, l’entreprise devra prouver son refus.

Selon les autorités sanitaires, les lieux de travail étaient à l’origine d’un quart des infections signalées depuis la levée du confinement. Le gouvernement souhaite éviter de devoir réimposer des mesures aussi strictes que celles qui ont été levées en mai, après la période de confinement initiale.

Le premier ministre français a déjà émis un avertissement à ce sujet, indiquant qu’il est important d’agir collectivement. La reconnaissance du Covid-19 comme maladie aéroportée a conduit à une augmentation progressive du port de masques.

De nombreux pays européens exigent depuis des mois que les gens portent des masques dans les magasins et les transports publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *